Charles III atteint d’un cancer : les inquiétudes grandissent ‣ StarVIP

Charles III atteint d’un cancer : les inquiétudes grandissent

Emily
3 min de lecture

Charles III atteint d’un cancer : un choc pour les Britanniques

C’est une annonce qui bouleverse les Britanniques. Le lundi 5 février, le palais de Buckingham a annoncé que Charles III est atteint d’un cancer. Ce diagnostic a été réalisé alors que le roi a été opéré de la prostate la semaine passée. Le type de cancer dont il est atteint n’a cependant pas été dévoilé. Pour autant, le souverain a déjà commencé “un programme de traitements réguliers” pour se soigner.

Des inquiétudes suscitées par le choix du médecin

Au quotidien, Charles III est entouré d’une équipe de médecins. Pourtant, l’annonce du début de son traitement a déjà généré de vives inquiétudes. Pour cause, Michael Dixon est à la tête de la maison médicale royale depuis un an. Dans le passé, ce médecin nommé par le roi a déjà fait polémique. En effet, l’homme de 71 ans est connu pour être un adepte de la médecine alternative et de l’homéopathie, comme l’a rappelé Bertrand Deckers. De quoi interroger sur l’efficacité du traitement suivi par le mari de la reine Camilla.

Le médecin de Charles III a déjà eu des propos controversés sur le cancer

Dans une enquête dévoilée en décembre dernier, The Times s’était intéressé au profil du médecin. Le quotidien britannique avait ainsi révélé que Michael Dixon a rédigé des articles sur l’efficacité des guérisseurs. Il a également laissé entendre que des cures d’herbes indiennes pourraient tuer les cellules cancéreuses au sein. Des propos qui inquiètent désormais les experts de la monarchie.

La clarification du porte-parole du palais de Buckingham

Après les critiques des médias britanniques au sujet de Michael Dixon, un porte-parole du palais de Buckingham avait décidé de clarifier la situation. “Le docteur Dixon ne croit pas que l’homéopathie peut guérir le cancer. Sa position, c’est que des thérapies complémentaires peuvent accompagner les traitements conventionnels à condition qu’elles soient sans danger, appropriées et basées sur des preuves” avait-il indiqué. Il n’y a plus qu’à espérer que le roi Charles III soit bien suivi et qu’il puisse se remettre rapidement de son cancer.

MOT-CLÉ :
Partagez cet article
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *