Charles III atteint d’une forme de cancer : les détails sur son traitement et l’état de santé ‣ StarVIP

Charles III atteint d’une forme de cancer : les détails sur son traitement et l’état de santé

Emily
2 min de lecture

Charles III atteint d’une forme de cancer

Buckingham Palace a réservé une terrible nouvelle aux Britanniques cette semaine. Le lundi 5 février, un communiqué de la Firme relayé dans les médias a révélé que Charles III souffrait “d’une forme de cancer”. On ne dispose pour l’heure d’aucune information officielle supplémentaire. La maladie aurait été diagnostiquée par les médecins alors que le roi d’Angleterre sortait d’une opération bénigne de la prostate pratiquée à la fin du mois de janvier dernier.

Un traitement de pointe pour Charles III

Charles III bénéficie d’un traitement de pointe différent de celui des patients ordinaires, avec un accès immédiat aux meilleurs soins et médicaments anticancéreux. Le palais de Buckingham a choisi de jouer la carte de la transparence en ces temps difficiles pour la monarchie britannique. Selon la spécialiste des têtes couronnées, la Firme aurait essayé de passer “un contrat” avec la presse pour éviter la diffusion de fausses rumeurs.

La transparence de Buckingham Palace

La transparence de Buckingham Palace sur l’état de santé de Charles III vise à contrôler la diffusion d’informations et à éviter les fausses rumeurs. “C’est une rupture totale”, notait cette semaine Adélaïde de Clermont-Tonnerre, directrice de la rédaction de Point de Vue, sur le plateau de C à vous. “Les représentants de la famille royale savent que plus ils vont donner de détails, plus ça va alimenter la machine, plus ça va alimenter la curiosité”.

Des soins d’une qualité supérieure

Le titre de monarque garantit au père de Harry et William de recevoir des soins d’une qualité supérieure à la moyenne. Il aura accès aux meilleurs soins de santé que ce pays puisse offrir et sera donc suivi par les spécialistes les plus accomplis du pays. Charles III bénéficie également d’un passe-droit en termes de soins. Alors que la majorité des patients attendent des semaines, voire des mois pour entamer un traitement, lui a eu le privilège de le commencer une fois le diagnostic posé.

MOT-CLÉ :
Partagez cet article
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *