Double hospitalisation royale et manque de membres actifs : les défis de la famille royale britannique ‣ StarVIP

Double hospitalisation royale et manque de membres actifs : les défis de la famille royale britannique

Emily
3 min de lecture

Double hospitalisation de Charles III et Kate Middleton

De nombreuses annonces choquantes se sont succédées dans la famille royale britannique dernièrement. Il y a eu tout d’abord la double hospitalisation du roi Charles III et de Kate Middleton. Si tous les détails concernant l’hypertrophie de la prostate du monarque ont été révélés, l’opération à l’abdomen de la princesse de Galles a été traitée avec beaucoup de discrétion. Discrétion qui, maintenant, concerne l’état du père des princes William et Harry qui a été diagnostiqué d’un cancer. Outre l’inquiétude gravitant autour de la maladie de Sa Majesté, d’autres problèmes font surface.

Manque de membres actifs dans la famille royale

Avant l’annonce du cancer du roi Charles III, trois membres actifs de la famille royale étaient déjà indisponibles pour les engagements. Il s’agit, bien sûr, de Kate Middleton qui ne pourra reprendre que vers le mois d’avril, du roi Charles III dont la date de retour est grandement incertaine et du prince William qui veillait sur sa femme et ses enfants. Sauf que ce manque de membres actifs est négatif pour la famille royale. La raison étant qu’elle ne sera plus en mesure d’organiser autant d’événements et de soutenir autant d’œuvres caritatives.

Problèmes avec les princesses Béatrice et Eugénie

Avec le départ du prince Harry et de Meghan Markle en 2020, la famille royale britannique manque de membres actifs jeunes. De nombreux experts royaux pointent en direction des princesses Béatrice et Eugénie comme renfort potentiel. Si l’idée est bonne et même logique, il y a un problème. Il s’agit encore une fois des liens de leur père, le prince Andrew, avec le pédophile Jeffrey Epstein. L’expert royal, Phil Dampier, parle d’une “implication plus difficile”.

A part les enfants du duc d’York, l’autre choix logique serait de recruter les enfants du prince William et de Kate Middleton. Sauf que leur jeune âge rend cette option tout simplement impossible. N’y a-t-il donc pas de choix ? “Nous nous trouvons dans une situation totalement sans précédent et je ne vois pas de solution simple”, a déclaré l’expert en royauté, Richard Fitzwilliam, sur le sujet.

Partagez cet article
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *