Les lettres secrètes d’Elizabeth II révélées avant sa mort ‣ StarVIP

Les lettres secrètes d’Elizabeth II révélées avant sa mort

Emily
3 min de lecture

Elizabeth II : des lettres secrètes avant sa mort

“Très paisible. Dans son sommeil. A disparu. Vieillesse. Elle n’aurait eu conscience de rien. Pas de douleur“, écrit Edward Young, secrétaire privée d’Elizabeth II, alors que la reine vient de rendre l’âme. Nous sommes le jeudi 8 septembre 2022, à Balmoral, en Écosse. L’horloge vient de passer les 15h10. Le nouveau roi Charles III apprend la triste nouvelle dans la voiture qui le ramène d’une cueillette aux champignons. Il a passé une heure au chevet de sa mère en compagnie de sa femme Camilla. Harry et William ont chacun reçu un appel urgent de leur père pour leur demander de le rejoindre en urgence. La monarque n’a, selon lui, plus que quelques jours à vivre.

Des lettres secrètes destinées à des proches

Dans un livre à paraître le 18 janvier prochain, Charles III: New King. New Court. The Inside Story, le journaliste britannique Robert Hardman fait le récit par le menu détail de cette longue journée qui restera à jamais gravée dans la mémoire de la famille royale britannique. Lorsque Edward Young met un point final à son mémo, un valet de pied exhume du lit d’Elizabeth II un coffret rouge fermé à clé. L’objet recèle de précieux documents. Le personnel du château de Balmoral découvre à l’intérieur deux lettres scellées à destination de personnes très proches de la défunte reine. La première est destinée à son fils et héritier ; la seconde à son dernier secrétaire. Leur contenu demeure à cette heure strictement confidentiel.

Cette inquiétude d’Elizabeth II avant sa mort

Elizabeth II avait une affection particulière pour Balmoral. Sa famille a d’ailleurs insisté pour qu’elle y passe ses derniers jours. Aux portes de la mort, une inquiétude aurait saisi la reine. Cette dernière se souciait de l’organisation de ses funérailles si elle venait à rendre l’âme en Ecosse. “Je pense qu’il y a eu un moment où elle s’est dit que ce serait plus compliqué si elle mourait à Balmoral, explique la princesse Anne dans un documentaire de la BBC consacré à la première année du règne de Charles III. On a essayé de la persuader que ça ne devait pas peser dans le processus de décision”. Selon Iain Greenshields, Modérateur de l’Assemblée générale de l’Église d’Écosse, au chevet de la reine le 8 septembre 2022, Elizabeth II aurait trouvé un “grand plaisir et un sentiment de paix” dans le fait de mourir à Balmoral.

MOT-CLÉ :
Partagez cet article
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *